LOADING

Type to search

Emballages : L’abandon du plastique réoriente la demande vers l’éco-friendly

Business files Entreprendre

Emballages : L’abandon du plastique réoriente la demande vers l’éco-friendly

Share
La préférence des mauriciens pour des produits plus respectueux de l’environnement, dont les nouveaux types d’emballages, et la généralisation des livraisons à domicile ont permis de limiter l’impact de la crise sur le chiffre d’affaires des opérateurs engagés dans la production d’emballages.

Chaque crise apporte son lot d’opportunités. Et cela, les entreprises engagées dans la production d’emballages l’ont bien compris. Malgré une baisse de la demande pendant le premier confinement, en 2020, les principaux acteurs de cette industrie ont pu compter sur un facteur de taille, à savoir, la décision des autorités d’interdire l’importation et la vente de produits en plastique à usage unique. Cette initiative, couplée à l’engouement de plus en plus de Mauriciens pour des produits privilégiant des emballages plus respectueux de l’environnement, et la généralisation des livraisons à domicile, a permis de limiter l’impact de la crise sur le chiffre d’affaires de ces opérateurs.

La partie n’était toutefois pas gagnée d’avance. À la suite du premier confinement, la vente des sacs en papier a considérablement chuté. La fermeture des hôtels et des restaurants a aussi eu un impact direct sur la vente d’Ecology Bags. Et ce second confinement met l’entreprise à rude épreuve. «Les frais de transport sur les matières premières ont triplé et le marché des emballages en papier à Maurice n’est pas prêt à accueillir une hausse des prix», dit Ajay Jahree, directeur d’Ecology Bags. Yash Goodur, d’Explast, une compagnie qui produit également des contenants personnalisés et autres produits en papier, constate pour sa part que la demande est toujours présente dans le secteur de l’alimentation. «Les consommateurs continuent à se tourner vers les achats de produits d’épicerie, pour lesquels la demande d’emballages a augmenté sur le marché intérieur. Mais de manière générale, il y a une diminution du volume.»

Ainsi, suivant la demande grandissante pour des contenants à emporter avec l’interdiction de l’utilisation de produits en plastique à usage unique, Ecology Bags confie recevoir beaucoup de commandes en ce moment. «Malgré la présence des take-away fabriqués à partir d’autres produits, nous constatons actuellement une demande grandissante. Nos produits sont de meilleure qualité. Nous avons des take-away, des gobelets, des emballages et des boîtes à hamburgers en papier.» Le Marketing Officer d’Explast remarque également une légère augmentation de la demande, «mais nous sommes confrontés à une concurrence féroce de la part de plusieurs entreprises qui importent ces articles.»

Le confinement étant toujours d’actualité, les deux entreprises éprouvent des difficultés à s’en sortir. Yash Goodur note une baisse de 60 % de son chiffre d’affaires et une chute de 65 % est constatée à Ecology Bags. «L’augmentation du fret a eu un impact direct sur nos profits. D’ailleurs, de nombreux concurrents importent des produits prêts à l’emploi de Chine. Ils influencent le prix et la qualité de nos produits. En tant que petite et moyenne entreprise, nous avons investi dans les équipements et favorisé l’emploi de Mauriciens. Nous n’avons aucun avantage face à la concurrence des produits importés», explique Ajay Jahree.

EN CARTON, EN PAPIER

Or, malgré un recul de l’activité moins prononcé que lors du premier confinement, le directeur d’Ecology Bags reçoit des commandes très limitées. «Nous ne sommes pas très rentables. Comme nous n’avions pas pu opérer en raison de l’absence de Work Access Permit (WAP) les premières semaines, toutes les commandes passées ont été mises en attente. Toutefois, l’assistance financière nous a aidés à payer les salaires malgré les contraintes.» Du côté d’Explast, le Marketing Officer affirme que les employés de l’entreprise travaillent en ce moment. Elle opère cependant avec un effectif réduit. «Nous avons reçu notre WAP relativement tôt comparé au confinement de 2020. Cela nous a aidés à livrer nos produits à temps. La direction veille à protéger l’emploi et à soutenir la production.»

Pour communiquer avec la clientèle, Ecology Bags et Explast utilisent les réseaux sociaux et leurs sites Internet, qui leur assurent également plus de visibilité. Ces plateformes en ligne leur permettent de sonder les besoins et d’y répondre rapidement. «Nous établissons des liens avec nos clients au fil du temps.» La relation client est un élément clé de la croissance de ces entreprises.

Du côté de Dakri Cartons, une entreprise spécialisée depuis 30 ans maintenant dans la production de carton ondulé, la décision du gouvernement de bannir le plastique à usage unique a été accueillie favorablement. «Beaucoup de nos clients existants et nouveaux clients nous ont approché pour les types de carton alimentaire que nous proposons tout en commandant aussi de nouveaux produits», confie Nazir Dakri, CEO de l’entreprise.

En effet, face à la demande croissante pour des alternatives au plastique – qui demeure malheureusement aujourd’hui encore le leader sur le marché – l’entreprise a décidé de se diversifier. «Notre spécialisation reste le carton ondulé, mais nous avons reçu un grand nombre de requêtes de la part de nos clients dans l’industrie de la restauration pour les boîtes de ‘take away’ en papier. Nous sommes actuellement en train de travailler sur une gamme de nouveaux produits destinés à l’industrie de la restauration que nous commencerons à commercialiser d’ici le début du mois de juillet. Ces produits seront en vente à notre showroom et nous proposerons aussi un service de livraison selon l’importance de la commande», souligne Nazir Dakri. Dakri Cartons compte parmi ses clients des restaurateurs, des pâtissiers mais aussi des distributeurs de produits frais (fruits, légumes, poisson et volaille).

Si la demande pour les emballages en carton et en papier a sensiblement augmenté depuis un peu plus d’un an, force est de constater que les emballages en plastique sont encore trop utilisés. Moins onéreux et plus adaptés aux produits de grande consommation, ils représentent l’essentiel du marché des emballages. Il faudra sans doute encore quelques années et beaucoup de volonté politique pour faire une plus grande place aux emballages moins polluants.


Caractère Ltée : S’adapter à la conjoncture actuelle

Comme plusieurs  entreprises mauriciennes, Caractère Ltée s’est organisée au mieux pour ce deuxième confinement pour pouvoir honorer les demandes de ses clients «Il a fallu attendre le WAP des employés, organiser des équipes pour pouvoir répondre aux attentes de nos clients, mettre en place un protocole sanitaire pour les entrées et sorties des employés. Cela s’applique également aux clients qui viennent pour les Bon à tirer et ceux qui récupèrent leurs livraisons», nous dit Patrick Oliver, Sales & Marketing Manager de Caractère Ltée. «Nous avons enregistré des baisses de commandes sur la partie commerciale de nos activités et allons essayer de nous rattraper sur le secteur industriel. Avec toutes les augmentations dans le coût du fret et des matières premières, principalement le papier, nous nous retrouvons dans l’obligation de renégocier avec nos clients. Nous profitons de cette opportunité pour les remercier de leurs soutiens dans cette période difficile.» En outre, avec l’interdiction de l’utilisation du plastique à usage unique, le Sales & Marketing Manager explique que la compagnie s’est réinventée et fournit désormais des pailles, des gobelets en plusieurs logements et des take-away. Tous en papier, encre et colle alimentaire, bien entendu. «Nous avons désormais les certifications FSC et PEFC qui nous permettent de mieux répondre aux attentes, légitimes, de nos clients qui aujourd’hui cherchent à mieux sécuriser l’alimentaire.» L’entreprise travaille aussi selon les normes strictes d’audit tels que l’ISO 9001:2015, les certifications BRC (Système HACCP) et YUM ! Certification spécifique à Kentucky Fried Chicken. Au niveau de cette société d’impression, qui compte des activités locales, régionales et internationales mais surtout plus de deux décennies d’expérience, on estime que la reprise sera un véritable défi. «Chez Caractère Ltée, nous sommes bien au courant qu’il va falloir redoubler d’efforts et l’équipe est très motivée pour relever ce défi avec succès», conclut Patrick Oliver. À noter que Caractère Ltée est une filiale du groupe La Sentinelle. Elle est l’une des principales imprimeries de l’océan Indien et est également présente à l’île de la Réunion sous l’enseigne Caractère Réunion.


Ecology bags : Des produits 100 % recyclés

Ecology Bag

Lancée en 2008, la compagnie située à Riche Mare, Flacq, propose des emballages, des sacs, des gobelets et des boîtes à hamburgers en papier, entre autres. Son but est de promouvoir des solutions d’emballage innovantes en utilisant des matériaux 100 % recyclés et respectueux de l’environnement. Le directeur Ajay Jahree n’a pas attendu l’interdiction de l’utilisation des sacs en plastique à usage unique pour proposer des alternatives respectueuses de l’environnement. «L’idée m’est venue de me lancer dans la fabrication de sacs en papier lorsque je travaillais à Diego Garcia, en 1988. Là-bas, j’ai constaté que l’usage de sacs en papier avait préséance sur celui de sacs en plastique.» De retour à Maurice, il décide, quelques années plus tard, de développer son projet d’entreprise, non sans avoir pris le temps d’analyser le marché et de réfléchir pendant des mois au processus de fabrication. Depuis, Ecology Bags s’est diversifiée et offre un service sur mesure avec possibilité d’impression du logo de l’entreprise sur le sac. Cette flexibilité, associée à la qualité des produits finis, a permis à la compagnie d’étoffer son portefeuille clientèle au fil des années. «Nous touchons tous types d’entreprises», précise Ajay Jahree.


ExplXPLAST : Le paper packaging pour réduire l’utilisation du plastique

Produits ExplastElle est l’une des principales sociétés d’emballage et de production d’emballages en plastique imprimés et de poly-sacs à Maurice. Depuis plus de 24 ans, le changement et l’expansion continus de la société ont eu un fort impact sur l’industrie de la fabrication de plastique à Maurice. Explast développe depuis trois ans une nouvelle activité autour du paper packaging. «Nous sommes spécialisés dans la personnalisation d’emballages pour les produits alimentaires, le papier de soie, les médicaments, les bonbons et encore d’autres», rappelle Yash Goodur, le Marketing Officer. Aujourd’hui, l’entreprise se spécialise dans la fabrication de produits en papier personnalisés tels que des emballages à emporter, des tasses, des boîtes, des sacs et des emballages en plastique biodégradable. «Nous faisons de notre mieux pour atteindre nos objectifs à travers nos conceptions. Notre but est de satisfaire les demandes de vos clients», ajoute-t-il. La compagnie mise sur la confiance pour satisfaire ses clients. Au fil des années, Explast a acquis une certaine réputation et est devenue le partenaire privilégié de nombreuses marques locales et internationales. «Nous nous tenons à jour et nous nous informons des exigences commerciales d’aujourd’hui. À Explast, nous sommes à l’affût des dernières recherches et des développements afin de produire des produits en toute sécurité et écoresponsables.» Explast est certifiée ISO 9001:2008, ISO 140001 et EPI.


Dakri Cartons : L’innovation comme moteur de croissanceDakri Cartons

Forte de 30 années d’expérience dans la production de carton ondulé, Dakri Cartons est aujourd’hui l’un des opérateurs majeurs sur ce marché à Maurice. Face à la baisse des activités qui a résulté des confinements successifs, l’entreprise a misé sur l’innovation et la diversification pour poursuivre sa croissance. Parmi les produits commercialisés par l’entreprise, l’on retrouve les rouleaux de papier kraft, disponible en deux formats, du papier destiné aux emballages cadeaux, à de la décoration ou encore pour les patrons de couture, de gros rouleaux pour le secteur de la construction et de la rénovation, plus particulièrement pour la protection des surfaces pendant les travaux. L’entreprise planche, par ailleurs, sur une nouvelle gamme de produits, qui est destinée à l’industrie de la restauration ; elle devrait être commercialisée d’ici au mois de juillet. «Pour les restaurants et pâtisseries, nous proposons des boîtes à pizza de différentes tailles, différents modèles de boîtes à pâtisserie avec ou sans couvercle, des boîtes à sandwich ainsi que des boîtes de pique-nique. Pour les produits frais, ce sont des boîtes sur mesure et personnalisées qui sont proposés, car elles répondent aux besoins spécifiques des clients. Nos cartons alimentaires sont fabriqués à partir de matières premières ‘food grade’ et depuis décembre 2020, tous nos produits ont aussi le label FSC, certifiant que nos matières premières proviennent de source écoresponsables», indique Nazir Dakri, le CEO de l’entreprise.

Tags: